L'atelier


Un voyage, une idée, des jeux de bois

L’aventure Niconico a débuté en 2000 lors d’un séjour à Madagascar. J’y ai rencontré des habitants qui s’amusaient dans la rue avec une toupie propulsant des billes. L’idée de fabriquer des jeux de société en bois est née de cette rencontre qui est aussi à l’origine du premier jeu de la collection : le jeu de Hadz nommé en l’honneur d’un jeune guide croisé lors de ce voyage. Créer des jeux est dès lors devenu passion et profession.


Derrière chaque jeu se cache
un travail de recherche
et de conception



Une histoire de famille

Le jeu est souvent synonyme de rencontres avec les amis ou la famille. Je me souviens des soirées de cribbage de mon père, cigarette au bec et verre de gin à la main. C’est un peu grâce à lui si, encore aujourd’hui, nous sortons des jeux de société lors des réunions de famille.

Au-delà des connaissances techniques du travail du bois, développer et fabriquer des jeux de société est pur plaisir. Ce plaisir est d’autant plus grand grâce aux proches collaborateurs, parents et amis qui m’assistent. Il semble que ce soit une condition au métier d’artisan comme le décrit si bien le Petit Robert. Un gros merci à tous ceux qui mettent l’épaule à la roue.


Je fabrique et tourne mes jeux
un par un, ce qui leur confère
un caractère unique.


Niconico s’est fixé comme mission d’offrir des jeux de bois esthétiques, de qualité supérieure, simples et amusants.

La recherche est à la base du processus de fabrication des jeux Niconico. Je tire mon inspiration de jeux ancestraux ou rassembleurs, originaires des quatre coins du globe. Afin de mettre en valeur le veinage et le lustre du bois, j’accorde une attention particulière à la finition et prend soin de choisir des essences indigènes ainsi que des fournisseurs locaux.

 

 

Nicolas LeBlanc
Artisan tourneur, concepteur et fondateur de Niconico
Membre professionnel du Conseil des métiers d’art du Québec

shopping basket 0 articles

Votre panier est vide